10345171

Les inondations associées aux chaleurs actuelles vont permettre le développement des larves de moustiques et la propagation d'une épidémié contrôlée par les vaccins des laboratoires pharmaceutiques. 

Le capitalisme et le matérialisme inhérents à notre civilisation en 2016 nous élèvent dans les barrières mentales de il faut travailler et consommer pour être heureux. 

Nous travaillons et consommons pour être heureux. Les industries qui fabriquent les objets pour nous rendre heureux utilisent des ressourcs de la planète qui ne font pas partie de ce plan capitaliste. Ces industries parasitent le fonctionnement naturel de la planète, c'est ce qu'on appelle la pollution. L'équilibre est rompu, la symbiose et l"harmonie qui permettent aux êtres vivants de durer sur cette planète sont menacés par la course à la fabrication des objets qui nous rendent heureux. 

La pollution de l'atmosphère crée par ces industries engendre vraisemblablement le réchauffement climatique plus que les pets des vaches. D'ailleurs, les vaches sont élevées pour produire du lait et de la viande, faisant partie du plan capitaliste, mais c'est un autre chapitre.

Le réchauffement climatique peut provoquer des inondations par des précipitations intenses et la bitumisation de nos espaces naturels qui empêche le sol d'absorber cette eau surabondante.

L'eau des inondations emporte nos biens matériels et nous pleurons d'avoir tout perdu.

Et si, en réalité, les biens extérieurs n'avaient rien à voir avec notre bonheur intérieur ?

Si nous pouvons cultiver un état de bien être intérieur, de bonheur et de paix constantes, alors le seul désagrément de voir des biens matériels partir avec les eaux boueuses sera celui qu'il faudra prendre du temps pour récupérer ce dont on a besoin pour un confort externe et matériel. 

Voir des personnes pleurer parce qu'elles ont perdu tout ce qui faisait leur bonheur comme un canapé, une table, des photos, fend le coeur de Nini. Nous plaquons énormément de sentiments et d'émotions sur des objets qui ont été crées pour nous faire croire qu'ils nous rendaient heureux. Nous devenons malheureux de perdre ce qui nous rendait heureux. Si le bonheur est lié à une cause extérieure, il est voué à se transformer en malheur car toute chose sera un jour détruite. 

Incarner le bonheur, Nini EST le bonheur.

Nini souhaite du courage à ceux qui traversent cette épreuve. 

 

Après les inondations, il y aura les moustiques qui peuvent propager une épidémie. Les laboratoires pharmaceutiques pourront mettre au point un vaccin pour sauver le peuple. Le peuple, affaibli psychologiquement par la douleur de la perte de ses biens matériels, acceptera de se faire vacciner en confiance, et pas forcément en conscience. 

Le vaccin aura un marqueur qui permettra de reprendre le contrôle des pensées ( bon anniversaire à 1984 de George Orwell le 8 juin jour de sa 1ère publication )

Alors, qui se fera vacciner ? Tout est question de choix.