fasciathérapie

Nini elle est allée voir une homéopathe parce qu'elle avait envie, elle va pas vous raconter sa vie privée non plus. Celle ci a pris en charge la demande de Nini et ensuite l'a orientée vers un kinésithérapeute. Nini y est allée dès le surlendemain ( méfiez vous des médecins qui vous prennent rapidement...vous verrez plus loin que Nini est quand même ravie d'avoir été prise si rapidement, même si parfois elle fantasme sur....ah non Nini pas de vie privée on a dit !!! ) 

Donc !

Rendez vous pris rapidement, pas parce qu'il n'a pas de clients, mais parce qu'il bosse comme un fou. D'ailleurs, fou, il l'est. Il l'a dit. EtNini aussi. Il lui a dit. Le fait est que...ça marche. Il pose sa main sur sa  joue, quelques instants plus tard elle ressent des effets dans la nuque, le sacrum, même la cheville. Entre fous, ils sont heureux. Lui il est heureux parce qu'il fait du bien. Nini elle est heureuse parce qu'il lui fait du bien. Des contractures présentes depuis 5, 10, 15 ans, depuis un arrachage de dents, depuis un choc de la circulation routière. Une détente profonde dont le contraste intense avec la tension précédente vous emmène au 7eme ciel. Et agit sur l'équilibre psychique. 

Nini est détendue. Et elle compte bien continuer. Et le partager avec vous.

Nini, expérimentateuse de méthodes de bien être, pour vous servir. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. 

 

"Mal de dos, entorse… découvrez la fasciathérapie

La fasciathérapie est une technique manuelle, apparue il y a une dizaine d'années en France. Elle est appliquée essentiellement par des praticiens de formation masseurs kinésithérapeutes, au nombre de cinq cents environ aujourd'hui. Cette méthode de massage doux et profond vise à détecter, puis à éliminer, les stress, douleurs, chocs ou microtraumatismes physiques et psychiques de la vie quotidienne.

La fasciathérapie est née d'une prise de conscience progressive de la part des médecins et des patients. Dans le corps, "tout est relié, souffrir d'un orteil peut amener à découvrir une affection du genou", souligne Philippe Hérisson, kinésithérapeute. On est maintenant bien loin des livres d'anatomie d'autrefois, détaillés mais un peu figés, qui n'envisageaient pas le corps humain dans sa globalité et dans une dynamique physiologique des tissus vivants.

Libérer les tensions et relâcher les chaînes musculaires

Fasciathérapie vient du mot "fascia"  qui désigne le tissu conjonctif qui recouvre l'ensemble des muscles et des organes, de la tête aux pieds, de la profondeur à la périphérie. Ces fascias sont en partie élastiques, et peuvent absorber un stress physique ou psychologique entraînant une crispation de certaines zones.

La fasciathérapieLe rôle du fasciathérapeute consiste à repérer les zones de tension et, à l'aide de massages, de manipulations ou encore d'immobilisations en des points d'appui manuels bien précis, à les rendre de nouveau mobiles et malléables. A terme, la fasciathérapie rééquilibre et stimule le potentiel énergétique. En cela, elle est très proche de l'ostéopathie.

La fasciathérapie, pour qui ?

Généralement, la fasciathérapie est le "dernier recours". Les personnes entreprenant ce genre de démarche souffrent depuis longtemps et sont, bien souvent, passées auparavant par des techniques médicales classiques qui n'ont pas résolu leurs problèmes. Tout le monde est concerné, "du bébé à l'adulte, et plus particulièrement les sportifs dont le corps est soumis quotidiennement à des agressions physiques multiples", souligne Philippe Hérisson.

Parmi les applications les plus courantes de cette thérapie, on trouve le mal de dos, les entorses, les tendinites, les périarthrites, mais aussi des troubles circulatoires, digestifs, gynécologiques…

Cette technique douce, qui requiert une certaine qualité de toucher du praticien, ne présente pas de risques majeurs.

Une appréhension différente du corps

Selon Philippe Hérisson, le traitement par fasciathérapie, pour être efficace, ne peut être décidé sans une prise de conscience préalable du patient, une "bonne compréhension du fonctionnement de son corps. Pour le praticien, la maîtrise de la technique, tout d'abord, puis l'intuition sont essentielles".

La séance dure en général de trente à quarante-cinq minutes et coûte environ 23 à 46 €uros, suivant le thérapeute et le lieu où il exerce. Elle n'est remboursée par la Sécurité sociale que dans le cadre d'une prescription médicale.

A l'heure actuelle, aucune étude n'est venue confirmer l'action positive de la fasciathérapie, mais l'extrême détente qu'elle produit demeure un élément déterminant dans les résultats que les patients affirment avoir obtenus.

Isabelle Martin "